Bien choisir son robot tondeuse mais surtout comparer : Toutes les informations

Une pelouse non tondue est un spectacle qui n’a rien de très agréable à contempler. Or, si d’aucuns prennent un véritable plaisir à tondre leur pelouse, d’autres considèrent cette activité comme une obligation particulièrement ennuyeuse. Comptez-vous au nombre de ces derniers ? Eh bien, si tel est le cas, vous n’avez nul besoin de vous plier à cette corvée : il existe des robots tondeuses, et la bonne nouvelle est qu’ils deviennent de plus en plus performants et de moins en moins chers à acquérir.

Il n’y a en effet pas si longtemps que ça, ces machines coutaient tout simplement horriblement cher. Mais aujourd’hui, la perspective d’en acheter une ne devrait pas vous effrayer : en déboursant environ 500 euros (pour les modèles les plus abordables), vous pouvez avoir votre gazon tondu quand vous le désirez, et ceci, pendant une période relativement longue. En dehors du fait qu’elle vous épargne des moments de peine, l’utilisation d’une tondeuse robot offre l’avantage du silence et de la possibilité d’un fonctionnement à toute heure et en tout temps (certains modèles pouvant être utilisés sous la pluie) pour un résultat toujours impeccable. Ces merveilles de la technologie s’occupent même de la gestion des déchets !

Certes, les robots tondeuses sont des appareils éminemment pratiques et commodes, mais les résultats qu’ils produisent dépendent, pour une part non négligeable, de la maîtrise que possède leur propriétaire de toutes les variables en jeu, depuis le moment même de l’acquisition. Vous désirez acquérir une tondeuse robot ? Il ne s’agit pas d’un achat à faire à la légère. Laissez-nous vous guider pour que vous puissiez mettre la main sur la parfaite tondeuse robot pour vous !

Réfléchir et s’informer avant d’acheter

Il faut savoir que l’offre disponible en matière de robots tondeuses est suffisamment étendue pour que vous preniez la peine de réfléchir à votre choix avant d’en acheter un. Il y a plusieurs critères à considérer à ce sujet ; cependant, nul besoin de devenir un spécialiste de ces machines : notre guide se veut aussi exhaustif que possible pour vous aider au mieux. Ce qu’il est important de comprendre pour commencer, c’est que chaque tondeuse correspond à une utilisation en particulier et peut se révéler absolument décevante lorsque l’on s’en sert sur le mauvais terrain.

Les caractéristiques du terrain et la capacité du robot tondeuse

L’un des premiers critères à considérer est la capacité de tonte du robot. Vous gaspillez votre argent en acquérant un dont la capacité est bien trop importante en comparaison avec le travail à faire réaliser ; et si cette capacité est en dessous de celle que nécessite la taille de votre terrain, la longévité de votre machine risque de s’en ressentir. Il est donc crucial, pour commencer, que vous connaissiez précisément la surface à tondre. La tondeuse robot parfaite pour vous devra dans l’idéal posséder une capacité de tonte supérieure à cette valeur de 20 %. Ainsi, il ne sera pas utilisé au maximum de son potentiel, ce qui ménagera sa durée de vie. Les capacités de tonte des robots que l’on retrouve sur le marché vont de 250 à 10 000 m² : il y en a donc pour les tailles de terrains les plus diverses ! S’il faut majorer ce précédent paramètre, ce n’est pas uniquement pour des considérations liées à l’usure du robot, mais également pour prendre en compte les obstacles que celui-ci est susceptible de rencontrer au cours de l’exécution de sa tâche.

La capacité de franchissement

Votre terrain présente-t-il une pente ? Dans ce cas, vous devez vous intéresser à la capacité de franchissement de votre tondeuse robot. Comme vous devez vous en douter, cette donnée définit la capacité de la machine à évoluer vers le point de plus haute altitude d’un plan incliné. Dans le cas de telles surfaces, la capacité de franchissement détermine pour une grande part l’autonomie du robot, et donc son utilité : si la dénivelée est trop importante, il ne pourra pas remonter tout seul le terrain.

Comment déterminer la pente (p) de votre terrain afin de bien choisir la capacité de franchissement ? Rien de plus simple : il suffit de prendre le produit de la hauteur du point le plus haut du terrain (soit h) par la distance entre ce point et le point le plus bas du terrain (soit d), et de le diviser par 100 (p=hxd/100).

L’autonomie

Les considérations liées à l’autonomie des robots tondeuses nous en font distinguer plusieurs sortes. Intéressons-nous en premier à ceux avec fil périphérique et ceux sans :

  • Avec la première catégorie, des câbles d’installation sont mis en place sur le gazon ou enterrés dans le sol pour définir la zone à tondre. Ces câbles ne sont pas particulièrement aisés à poser et peuvent requérir en fonction du terrain considéré, une quantité de temps assez importante. Il est préférable de recourir aux services d’un professionnel pour les installer ; mais, si vous vous considérez comme un bon bricoleur, vous pouvez vous y essayer.
  • Quant au robot sans fil, il n’exige aucun travail d’installation préliminaire. Il possède des capteurs qui lui permettent de repérer les obstacles et de demeurer dans les limites de la zone de tonte. Il sait reconnaître le gazon, et vous ne le verrez donc pas s’en prendre à votre terrasse. Il s’agit donc de la solution la plus simple et la plus rapide du point de vue de l’autonomie du robot, mais bien évidemment, c’est aussi la plus couteuse.

Il faut noter que certains modèles donnent la possibilité d’une programmation des zones de tonte. Ainsi, si votre jardin se constitue par exemple de deux parties que séparent une réserve, ou même le corps de bâtiment, vous pouvez en programmer la tonte par le robot afin de ne pas avoir à intervenir une fois qu’il aura entamé son travail.

La station de charge

Outre le paramètre lié au fil périphérique, l’autonomie du robot de tonte doit prendre en compte la présence d’une station de charge.

  • Une tondeuse robot acquise avec une station de charge possède une indépendance entière du point de vue énergétique. Elle est programmée pour interrompre son travail et aller recharger sa batterie dès qu’il le faut.
  • Un robot sans station de recharge en revanche dépendra entièrement de son propriétaire. Vous devrez vous occuper de le recharger vous-même, ce qui risque d’être un objet de contrariété à la longue si vous recourez fréquemment à ses services.

La commodité, l’aspect pratique et la consommation

Étant donné que vous n’êtes pas supposé manipuler votre robot, les questions relatives à la facilité d’utilisation ne se posent pas réellement. Il faudra toutefois réfléchir à son poids si vous en choisissez un sans station de charge : vous devrez en effet le transporter jusqu’à son lieu de charge. Les robots pèsent de quelque 6 kg à environ 35 kg. La programmation est de toute évidence un critère qui détermine à quel point votre robot peut vous être utile et vous relever de toute préoccupation liée à la tonte de votre pelouse. En fonction des programmes dont il dispose, vous pourrez planifier le calendrier de travail du vôtre : jours et heures. Pensez également à votre tranquillité et à celle de vos voisins. À 85 dB, il y a fort à parier que le bruit de la tonte dérangera quelques oreilles ; les robots les plus silencieux fonctionnent à 60 dB.

La batterie du robot tondeuse

Si vous voulez demeurer économe, tournez-vous vers les batteries Lithium-ion : elles sont les meilleures sur ce plan. Préférez-les également si vous ne voulez pas être handicapé par un temps de charge trop important (il faut prévoir en moyenne entre une et cinq heures). Elles ont par ailleurs une bonne longévité, et il est très facile d’en trouver une pour remplacer celle qu’on vient d’user.

Toutefois, si votre jardin est relativement étendu et complexe du point de vue de sa configuration, vous devrez penser à choisir un modèle de tondeuse robot équipé d’une batterie plus adaptée. La moyenne en matière d’autonomie se situe entre deux et trois heures, mais on trouve sur le marché des modèles qui possèdent jusqu’à une bonne dizaine d’heures d’autonomie.

Les lames de rechanges

Comme avec une tondeuse classique, les lames d’une tondeuse robot peuvent s’altérer plus ou moins rapidement avec l’utilisation. Il vaut mieux en acquérir un modèle parmi ceux qui sont vendus avec des lames de rechange, pour éviter de perdre du temps et de l’énergie à en trouver quand il le faudra.

Quelques fonctionnalités additionnelles d’un robot tondeuse

Certains robots de tonte disposent de fonctionnalités assez intéressantes. Bien entendu, ce ne sont certainement pas les moins chers d’entre eux. Il va vous falloir mettre en balance votre envie de profiter de ces fonctionnalités et le budget que vous vous êtes fixé. La connectivité au Smartphone est une fonctionnalité qu’il peut être relativement plaisant de posséder. Avec elle, il vous sera possible de contrôler votre robot à partir de votre téléphone grâce à une application. Ce contrôle inclut la modification des programmes de la machine, mais aussi l’initiation ou l’interruption de son fonctionnement.

La sécurité

N’oublions pas que la tondeuse robot est une machine coupante et que si vous voulez en acquérir une, c’est pour ne pas avoir à la surveiller. Si cet engin doit se promener en toute liberté dans votre jardin, il est préférable qu’il soit bien sécurisé. À ce sujet, il est primordial d’en choisir un qui dispose d’une détection de soulèvement avec mise à l’arrêt. Cette fonctionnalité est d’une importance essentielle pour la sécurité de tous ceux qui seraient susceptibles de chercher à soulever le robot. Un enfant pourrait par exemple essayer de le faire alors qu’il est à l’œuvre, ou l’on pourrait vouloir le dégager alors qu’il se trouve bloqué. Dans ces conditions, un capteur détecte que le robot n’est plus en contact avec le sol et interrompt automatiquement son fonctionnement : les lames arrêtent donc de tourner, et tout accident est évité.

Et en ce qui concerne le vol, la tondeuse robot peut être verrouillée grâce à un digicode, un code PIN ou une alarme. Les fonctions de détection de collision peuvent être également considérées comme des fonctions de sécurité, même s’il s’agit ici de la sécurité du robot. Ces fonctions sont elles aussi d’une grande importance. En évitant à la tondeuse robot de trop souvent se cogner aux obstacles, elles préservent sa longévité.

La coupe

Aimez-vous voir votre gazon coupé à une hauteur précise ? La coupe est donc un paramètre à considérer avec attention. Vérifiez que le robot que vous vous apprêtez à acquérir possède des hauteurs de coupe réglables, et s’il peut faire votre bonheur sur ce plan. La largeur de coupe est également une donnée à ne pas négliger. Si vous possédez une grande surface à tondre, décidez-vous pour un robot à grande largeur de coupe. Une tondeuse robot avec une largeur de coupe relativement réduite convient davantage aux terrains à la configuration quelque peu complexe.

La qualité de la coupe est également déterminée, pour une part non négligeable, par les lames. Préférez une tondeuse robot dotée d’un nombre relativement élevé de lames, qui coupent en pivotant et en tournant sur elles-mêmes. Elles offrent davantage d’efficacité et une uniformité de coupe satisfaisante, sans oublier qu’elles sont idéales pour opérer dans les recoins. Mais, si votre surface à tondre est plutôt petite, vous pouvez vous contenter d’un robot à deux lames, tant que vous effectuez vos tontes sur une base régulière.

En guise de conclusion, il faut reconnaître que les critères à considérer pour l’achat d’une tondeuse robot sont assez nombreux. Ne laissez pas cette considération vous décourager et vous conduire à faire un choix au pied levé. Il ne faut pas perdre de vue que ces critères sont tous aussi importants les uns que les autres ; si vous parvenez à les maîtriser, vous pourrez faire le choix parfait. Ce qui se soldera par une tonte absolument impeccable pour une pelouse encore plus belle et toujours plus de satisfaction !