Il est assez primordial de garder votre jardin impeccable. Ainsi, dans chaque compartiment de votre maison, un soin particulier doit prévaloir. De l’intérieur à l’extérieur, rien ne doit être laissé au hasard. Et l’un des éléments les plus importants à entretenir est assurément votre jardin c’est le premier endroit que nous voyons quand nous rentrons chez nous car c’est toujours très agréable d’avoir une belle pelouse bien tondu en permanence. Ce dernier permet non seulement de rendre très attractive votre maison, mais de passer aussi de très bons moments en famille ou entre amis. Il doit donc être constamment parfait, notamment à travers sa pelouse. Cette dernière nécessite un grand soin pour conserver la beauté des lieux. Elle doit être très bien tondue régulièrement. L’outil capital pour vous y aider est la tondeuse à gazon.

C’est un équipement incontournable de nos jours pour réaliser efficacement la tonte de votre gazon. Il a pour fonction de rendre parfaite votre pelouse, en implémentant un mode d’action qui facilite grandement la tâche à l’utilisateur. Il existe plusieurs types de tondeuse à gazon : la tondeuse manuelle, la tondeuse électrique, la tondeuse batterie et la tondeuse thermique. Cette dernière est l’une des tondeuses à gazon les plus appréciées de la population, et elle jouit d’une grande efficacité dans la réalisation de ses tâches. Mais, puisqu’ il en existe une multitude de modèles et de marques, il est important de savoir choisir la tondeuse thermique convenable. Qu’est-ce qu’une tondeuse thermique ? Et comment bien la choisir ? Trouvez ici des réponses à ces questions.

Présentation de l’outil

Une tondeuse thermique est cette tondeuse à gazon qui jouit d’une autonomie avec son moteur à essence. Cela est dû au fait qu’elle possède un réservoir à carburant et un moteur à essence. Ce dernier a la particularité d’être très puissant (une puissance croissante) selon la cylindrée qu’il possède. On peut avoir un moteur à cylindrée réduite, ou un moteur avec une très grande cylindrée, mais toujours avec une puissance considérable. La cylindrée dépend fortement de la largeur du carter de la machine, qui en impose implicitement la puissance recherchée. C’est pratiquement la motorisation la plus répandue pour les tondeuses, mais c’est également celle qui fait le plus de bruit. Ce qui fait que son utilisation se fait selon plusieurs réglementations.

Pour une tondeuse thermique, le moteur peut servir à faire deux choses principales. La première est l’entraînement de la lame de la tondeuse (toujours) permettant de tondre, et la deuxième est la propulsion de la tondeuse (éventuellement) elle-même. Tout ceci dépend du fabricant, de la puissance du moteur et du modèle. Le moteur est généralement un moteur à explosion à 2 ou à 4 temps (le plus répandu), et il fonctionne exactement comme celui d’une voiture. Pour fonctionner, il nécessite du super dépourvu de plomb. Il possède aussi un carter moteur qui permet de recevoir de l’huile pour une lubrification du moteur. Il a dans sa constitution soit un cylindre, soit 2, pour les puissances les plus grandes.

La tondeuse thermique a presque le statut de tondeuse à gazon la plus puissante mais ce qui devrait évoluer dans les prochaines années avec l’améliorations des batteries des tondeuses électriques. Elle offre, à l’épreuve, une puissance énorme, ce qui naturellement fait d’elle l’une des plus consommatrices en énergie. En effet, l’un des bémols pour cette tondeuse, en plus de son caractère bruyant, est sa consommation en carburant. Son moteur puissant demande énormément d’énergie. Elle consomme donc beaucoup d’essence. Mais, pour une comparaison plutôt positive, la tondeuse thermique a des cylindrées équivalentes aux motos, mais consomme moins d’essence. Elle est très fiable et surtout jouit d’une robustesse hors pair. Vous devrez cependant l’entretenir régulièrement et avec un grand soin. Autrement, elle perdra de toute son efficacité.

Il existe une grande variété de tondeuses thermiques. Les fabricants rivalisent d’inventivité pour fournir à leurs clientèles des produits adaptés à leurs besoins. Cela pose donc le problème de choix. Comment faire donc un choix conséquent de votre tondeuse thermique ?

Comment choisir votre tondeuse thermique ?

En premier c’est toujours la surface à tondre qu’il faut prendre en compte et les caractéristiques de votre terrain, si’il est en pente, plat et autres.

S’il est désormais certain que la tondeuse thermique est un produit qui fournit une grande qualité de tonte des pelouses, il n’en demeure pas moins qu’un choix efficient de ce produit n’est pas toujours évident. Il s’agit ici de savoir choisir la tondeuse thermique convenable pour des besoins bien précis. Il y va de l’efficacité, de la productivité, et surtout de l’économie dans plusieurs domaines (énergies matérielle et humaine, temps, etc.). De grandes marques proposent des tondeuses thermiques hautement efficaces pour nous, à la seule condition de bien les choisir. Les critères de choix pour ce type de tondeuse sont extrêmement variés. Cela donne énormément à réfléchir. Mais, lorsque vous arrivez à appréhender tout ceci, vous faites un achat que vous ne regretterez jamais.

Lorsque vous désirez acheter une tondeuse thermique, vous recherchez forcément des services précis de sa part. Outre le fait qu’elle doit vous réaliser une tonte parfaite, elle doit pouvoir vous offrir certaines facilités tant dans l’utilisation que dans l’entretien, et sur bien d’autres plans encore. Pour vous assurer que vous avez tous les services que vous désirez, vous devrez faire très attention à un grand nombre de choses. Les critères de choix sont nombreux, et ils sont regroupés sur plusieurs types :
  • Les critères mécaniques : ce sont des critères d’une très grande importance. Ils permettent d’évaluer la puissance et la praticité de la tondeuse. Ils permettent de vous faire, d’ores et déjà, une idée des dépenses inhérentes au fonctionnement et à l’entretien de la tondeuse. Vous aurez ici à choisir selon le type de moteur et les fonctions (tractée ou poussée) qu’il offre. Vous aurez aussi à évaluer les facilités offertes dans le déplacement de la tondeuse à travers le type de roues qu’elle possède. Cela influe aussi sur l’efficacité de la tonte.
  • L’habillage et le carter : ces critères sont très importants dans l’évaluation de la résistance de votre tondeuse face notamment aux éventuels chocs. Cela vous permettra, selon votre environnement, de faire un choix efficient.
  • Les caractéristiques de la tondeuse : ces critères sont cruciaux pour vous. Ils vous donnent une idée claire des services élémentaires fournis par la tondeuse. Vous pourrez savoir, à partir d’eux, restreindre considérablement votre champ de recherche.
Lorsque vous allez dans une boutique tant en ligne que physique, le choix d’une tondeuse thermique devient un véritable casse-tête pour vous. Mais, une fois que vous avez fait le tour d’horizon de tous ces critères, vous aurez une idée claire de ce qu’il vous faut exactement. Vous pourrez mieux faire vos comparaisons, et réaliser un choix en connaissance de cause. Vous n’hésiterez donc plus à faire l’investissement qu’il faut. Il est temps maintenant de découvrir en détail comment orienter votre choix.

Critères mécaniques

Il s’agit ici de définir exactement la puissance que l’on désire, afin de faire un choix en conséquence. Le type de moteur est crucial pour une utilisation optimale. Il est défini par sa cylindrée, par les fonctions qu’il remplit ; tout ceci débouchant sur la consommation d’essence qu’il exige. Vous aurez aussi à définir l’efficacité dans le fonctionnement de la tondeuse, grâce notamment aux types de roues. Ces derniers définissent grandement la technique de tonte avec son efficacité.

Le type de moteur

Le choix de votre moteur, avouons-le, pourrait être assez épineux. 3 éléments sont à prendre en compte : les étapes de fonctionnement (2 temps ou 4 temps), la marque et la puissance.

Les dernières tondeuses thermiques du marché sont presque toutes munies d’un moteur à 4 temps. Les avantages sont, en effet, énormes. Ces types de moteur permettent à la tondeuse de démarrer beaucoup plus facilement. Ils donnent aussi une meilleure puissance, font moins de bruit, et privilégient plus les mélanges huile essence. C’est une très bonne alternative aux moteurs 2 temps. Mais, cela n’en demeure pas moins que ces derniers restent les plus appropriés dans un cas précis : celui d’un terrain à grande pente. À partir d’une pente dépassant 10%, la tonte de votre terrain serait beaucoup plus efficace avec une tondeuse à moteur à 2 temps, car le moteur à 4 temps a tendance à perdre de sa puissance sur les grandes pentes. Ce qui n’est pas le cas des moteurs à 2 temps.

Pour ce qui est des marques de moteur, deux se dégagent du lot. Elles monopolisent d’ailleurs tout le marché des tondeuses thermiques. Il s’agit des marques Honda et Briggs and Stratton. Bien que la marque japonaise ait eu pendant longtemps un ascendant sur sa rivale américaine, cette dernière a su faire son retard. Elle propose d’aussi bons moteurs que Honda, et ceci à des prix relativement moins chers. Si en termes de marque, une grande différence ne se fait donc pas, on peut cependant faire une différence sur les caractéristiques des moteurs. Les deux marques en proposent les mêmes. Et selon le type de moteur, l’une des marques sera meilleure que l’autre. Elles proposent toutes deux, deux types de moteur à conception moderne : les moteurs à soupape en tête OHV (Over Head Valves) et les moteurs à arbre à cames en tête OHC (Over Head Camshaft). La différence se fait au niveau de la position de l’arbre à cames. Pour les moteurs OHV, il se trouve en bas ou dans la culasse. La soupape est en tête et optimise le flux d’air. Pour le moteur OHC, il se trouve en haut pour une attaque directe sur les soupapes. Les performances en sont décuplées. Les tondeuses thermiques à moteur OHV sont moins chères que celles à moteur OHC. Elles sont plus adaptées pour les particuliers, tandis que les autres sont pour les professionnels.

Enfin, la puissance se définit en termes de cylindrée (cm3), de couple (Nm), ou en chevaux (CV). L’élément qui influe le plus sur elle, c’est la largeur de coupe de la tondeuse. En connaissant cette largeur de coupe, vous aurez une idée de toute la puissance qu’elle peut déployer. En effet, la puissance est parfaitement proportionnelle à la largeur de coupe. À grande largeur de coupe, vous avez un grand couple pour le moteur, et donc une plus grande puissance.

Tondeuse thermique tractée ou poussée

Nous en venons à une fonction très importante qu’offre le moteur de la tondeuse. Il s’agit de la fonction tractée ou poussée. Ce sont ces concepts qui définissent la praticité et les facilités offertes par la tondeuse thermique.

La tondeuse thermique poussée (qui tend à disparaître) est une tondeuse que vous devez forcément pousser lors de la tonte. Cela devient extrêmement fatigant sur de très grandes distances. La tondeuse thermique tractée, par contre, a en son sein un moteur qui lui permet de s’auto tracter lors de la tonte. Avec un simple toucher, vous réalisez aisément votre tonte. Les dernières tondeuses sont pratiquement toutes tractées. Néanmoins, celles poussées peuvent s’avérer être avantageuses dans certains cas. Pour un investissement minimum, c’est l’idéal, car elles sont moins chères. Elles vous permettent aussi de faire des efforts physiques. Elles peuvent être idéales pour des surfaces comprises entre 0 et 500 m2. Mais, au-delà, optez pour une tondeuse thermique tractée.

Les roues

Les roues de votre tondeuse sont très importantes dans son utilisation. Dans le choix des roues pour votre tondeuse, deux éléments importants sont à vérifier : le diamètre et le roulement à billes.

En privilégiant un grand diamètre de roues, vous optez pour un meilleur confort dans l’utilisation de votre tondeuse. En effet, la traction est nettement meilleure avec un tel diamètre. En plus, si vous choisissez un grand diamètre pour les roues arrière, vous préserverez votre pelouse lorsque la tondeuse réalise sa tonte. Le confort d’utilisation est grandement optimisé, car la tondeuse est plus maniable, et elle adhère plus à votre pelouse.

Le roulement à billes est un critère de choix de roues extrêmement important. En choisissant des roues montées sur roulement à billes, vous choisissez de maximiser la qualité de la maniabilité. Vous verrez toute l’aise que vous aurez dans la conduite de la tondeuse. En plus, c’est aussi un choix de longévité. Ce système préserve énormément vos roues, et donc votre tondeuse.

Optez donc pour des roues montées sur roulement à billes avec un grand diamètre. Vous aurez un plaisir fou à tondre votre pelouse.

 

Habillage et carter

Très important dans le caractère léger ou lourd de la tondeuse, l’habillage de cette dernière est une chose à ne pas prendre à la légère. Tout ceci conditionne grandement l’aise avec laquelle vous effectuerez votre tonte. Certaines matières sont plus légères que d’autres, mais naturellement moins résistantes. Il s’agira de choisir selon les goûts et les objectifs fixés. Par exemple, un habillage en plastique rend votre tondeuse légère, mais moins résistante qu’une tondeuse habillée en fonte d’aluminium ou en tôle d’acier. À vous de savoir choisir ! Le carter, quant à lui, a un peu plus de spécificités.

Le type de carter

Les matières dont sont faits les carters de coupe sont assez variées. Elles varient tant dans le type que dans le poids, la résistance, l’entretien et le prix.

La matière la plus souvent rencontrée est la tôle d’acier emboutie. Elle est relativement moins chère et très résistante aux chocs. Seul bémol, elle rend le carter plutôt bruyant. Elle demande aussi un entretien assez régulier, et un nettoyage juste après chaque tonte afin d’éviter une corrosion.

Le polypropylène est aussi très léger comme matière. Il ne fait pas de bruit, et n’a pas besoin d’un entretien poussé. Il est aussi moins cher, mais plutôt fragile. C’est ce qui fait de lui une matière plus adéquate pour les tondeuses électriques.

L’acrylonitrile butadiène styrène (ABS) est une matière synthétique qui compose souvent les carters de coupe. C’est une nouvelle forme de plastique assez résistante, légère, et qui est très difficilement déformable. Seul bémol, elle peut s’avérer assez onéreuse, et subit beaucoup les vibrations.

L’aluminium, cette matière très connue, confère au carter une résistante incomparable et une grande résistance à la corrosion. Il permet au carter d’être à l’épreuve des chocs et des vibrations, hormis des chocs avec des cailloux où il pourrait connaître des casses ou des fissures. Un carter en aluminium fait monter considérablement le prix de la tondeuse thermique, car les avantages conférés sont nombreux.

Enfin, l’inox possède les mêmes avantages que l’aluminium : caractère anti corrosion, grande résistance aux chocs et aux vibrations, mais avec un poids relativement supérieur. Il coûte tout aussi cher, sinon plus que l’aluminium.

En somme, vous avez un large choix de matière de carter. Il vous reviendra selon votre budget de faire un choix efficient. Il serait aussi très bien de privilégier des tondeuses thermiques ayant un embout de lavage. Le lavage du carter grâce à un tuyau d’arrosage en est rendu possible.

 

Caractéristiques

Les caractéristiques principales de fonction de la tondeuse thermique sont énormément à prendre en compte. La largeur de coupe, le mode de démarrage, les modes de tonte, le bac de ramassage, le réglage de la hauteur de tonte sont très importants à vérifier dans votre choix.

Largeur de coupe et surface à tondre : ne pas négliger ces critères !

Élément crucial à prendre en compte, la largeur de la tondeuse thermique varie en général entre 30 et 60 cm. Vous devrez déterminer la largeur qu’il vous faut selon la surface de votre pelouse à tondre. Vous devez savoir une chose. Plus grande est votre largeur de coupe, et plus grande sera la surface que vous pourrez couvrir. Il en résulte un très bon gain en temps. De manière plus pratique, pour une vitesse égale à 3 km/h, une tondeuse avec une largeur de coupe de 30 cm mettra 7 minutes pour tondre une superficie de 100 m2. Alors qu’une tondeuse avec une largeur de coupe de 60 cm mettra seulement 3 minutes pour tondre la même superficie. Cependant, plus votre largeur de coupe est grande, et moins elle est maniable. En plus, elle fait beaucoup plus de bruit. Il faut aussi tenir compte des éventuels obstacles sur le terrain. En pratique, entre 600 et 1000 m2, une largeur de coupe entre 40 et 46 cm est préférable. Entre 1000 m2 et 2500 m2, prévoyez une largeur de coupe comprise entre 48 et 55 cm2.

Mode de démarrage et modes de tonte

Deux modes de démarrage existent pour une tondeuse thermique : le démarrage manuel et le démarrage électronique. Le premier se fait à l’aide d’un lanceur. C’est un système qui jouit d’une grande fiabilité et d’une réelle solidité. Par contre, il faut employer énormément de force pour arriver à la démarrer. Cela peut s’avérer fatigant. Le démarrage électronique quant à lui est moins fastidieux. Il offre un vrai confort à l’utilisateur, mais nécessite une batterie pour fonctionner. C’est un service additionnel qui, naturellement, a son prix.

Pour ce qui est des modes de tonte, il en existe 3 principaux types : le ramassage, l‘éjection latérale ou arrière et le mulching.

Le ramassage se fait avec un bac. Si vous désirez ramasser les déchets après une tonte parfaite, nette et propre, choisissez cette option. Seul bémol, vider le bac peut s’avérer fastidieux ou pesant selon la surface et la contenance du bac.

L’éjection latérale ou arrière est parfaite pour les grandes et moyennes surfaces. C’est une alternative au bac de ramassage dont le vidage sur une grande surface est un vrai casse-tête. Les déchets ne sont donc pas ramassés, mais éjectés soit à l’arrière, soit latéralement sur le terrain.

Pour ceux qui font le choix de l’écologie, le mulching est l’idéal. C’est une technique (mulching) qui consiste à broyer l’herbe recueillie après tonte et à la recouvrir sur le terrain. Non seulement cela fertilise le sol, mais cela rend parfaite votre pelouse mais néanmoins le mulching est à faire dans certaine conditions climatique. C’est un système qui nécessite un nettoyage systématique du carter après chaque utilisation. Mais, avec lui, fini le ramassage !

Le bac de ramassage

Sachez aussi choisir votre bac de ramassage entre le rigide et le souple, entre celui en toile ou en plastique, entre les hybrides semi-rigides, bi-matières. Tenez aussi compte de la taille qui devra être choisie en fonction de celle de votre surface. Car si vous avez une grande surface à tondre mais que vous êtes sans cesse en train de vider votre bac de ramassage alors vous mettrez beaucoup de temps à tondre votre pelouse !

Réglage de la hauteur de coupe

C’est une fonction assez importante de votre tondeuse. Elle est très utile, surtout lorsque vous avez des herbes très hautes dans votre jardin. En pratique, vous aurez 4 à 11 positions de réglage de hauteur variant entre 2 et 9,5 cm. Mais, le plus intéressant, ce sont les 3 types de réglages que vous pouvez avoir : le réglage centralisé, le réglage semi-centralisé et le réglage manuel. Réaliser un réglage de hauteur de coupe, c’est ajuster la hauteur des roues par rapport au carter de coupe. Pour le premier type de réglage, les 4 roues sont réglées automatiquement. Il est assez pratique. Le second offre un réglage des roues par couple, et le dernier permet un réglage roue par roue. Les deux derniers sont plus fastidieux, mais offrent une meilleure précision.

Voilà les principaux critères de choix d’une tondeuse thermique. Faites donc un choix conséquent en prenant votre temps pour définir vos besoins et vos possibilités.